rzrz
accueil / OUDÉPO / articles / documentation / bibliotheque / citations / liens / off
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Brunner, Convention de Bâle, Convivialité, DEEE, Orwell, Reagan, Tchatcher, Turing, accélération, biotechnologies, boycott, capitalisme, chronopolitique, communauté, crime, croissance, cuistre, cybernétique, design, dispositif, diététique de la déconnexion, doudou, dromosphère, dystopie, décroissance, désobéissance civile, esclavage, fablab, fichage, géolocalisation, hétéronomie, inadaptation, industrie, insoutenable, institution, liquidité, luddisme, mathématiques, militaire, mobile, mode de production, mode de vie, modernité, nanotechnologies, nomade, nucléaire, néolibéralisme, objet transitionnel, obsolescence, ordinateur, outil, piqueteros, politique, politique de pression, pollution, post-modernité, profanation, propriété intellectuelle, ringard, révolution industrielle, sit-in, société du contrôle, société du spectacle, surveillance, technique, technologie, technoscience, travail, téléphone portable, télétravail, uranium, usure, von Neumann, économie, énergie, éolien


« Une trentaine de pays ont refusé de ratifier la convention de Bâle et ne transmettent pas de statistiques. Plus étonnant encore, 110 pays sur 165 – soit environ 70 % des pays membres – ne communiquent pas de données, y compris la Norvège dont la politique environnementale se veut pourtant très en pointe .
pour 50 pays déclarants, les volumes échangés sont passés de 2 millions de tonnes en 1993 à
8,5 millions de tonnes en 2001 . »

collectif, Le Monde Diplomatique - Atlas 2006 - La planète en danger, Paris, 2006, page 26




« Le commerce international de déchets toxiques est réglementé par la directive européenne sur les DEEE mais aussi par la Convention de Bâle. Adoptée en 1989 et entrée en vigueur en 1992, elle a été créée afin d'empêcher les méthodes économiquement profitables d'envoi des déchets dangereux des pays riches vers les pays pauvres. L'amendement (Basel BAN) apporté en 1995 (décision III.1 du 22 septembre 1995) vise à interdire l'exportation de déchets dangereux depuis les pays de l'UE, de l'OCDE et le Liechtenstein vers tous les autres pays membres. Au 23 mars 2005, cet amendement n'est toujours pas entré en vigueur, 59 pays l'ont ratifié. Les Etats Unis ne sont pas parties à la convention et n'ont pas ratifié l'amendement. Des exportations vers la Chine ou l'Inde peuvent être considérés comme une violation des règles de cette convention internationale. »

Fabrice Flipo, L'infrastructure numérique en question in Entropia N°3, Lyon, 2007, page 75




« selon l'EPA, 4.6 millions de tonnes de DEEE ont été enfouis, avec de nombreux risques de fuites et de vaporisation du mercure dans le long terme. Le tonnage est très nettement inférieur au tonnage sorti du marché. Comment expliquer la différence ? c'est le commerce international qui en fournit la raison : 50 à 80 % des déchets des États Unis sont exportés vers des destinations telles que la Chine. Cela concorde avec les enquêtes locales : selon Toxic Link, 70 % des DEEE mis en décharge à New Delhi provenaient d'exportations de pays industrialisés. »

Fabrice Flipo, L'infrastructure numérique en question in Entropia N°3, Lyon, 2007, page ??




« Que contiennent les produits électriques et électroniques ? En moyennent 500 millions de PC contiennent 2872000 tonnes de plastiques, 718000 tonnes de plomb, 1363 tonnes de cadmium, 863 tonnes de chrome, 287 tonnes de mercure. »

Fabrice Flipo, L'infrastructure numérique en question in Entropia N°3, Lyon, 2007, page ??




« Aujourd'hui le choix qui est fait tend à aller au plus économique, compte tenu des prix actuels du marché : passer les machines au broyeur, récupérer les métaux par électroaimants, l'aluminium par courants de Foucault, et les métaux précieux par traitement électrochimique. Une partie des DEEE, comme les cartes mère des ordinateurs, ont une valeur économique positive. Les métaux précieux qu'ils contiennent suffisent à rendre rentable l'activité des grossistes. »

Fabrice Flipo, L'infrastructure numérique en question in Entropia N°3, Lyon, 2007, page 73




« Les conditions de recyclage peuvent être dramatiques : un échantillon d'eau de la rivière Lianjiang, proche d'un village de recyclage chinois a révélé des taux de plombs 2400 fois plus élevés que les standards préconisés par l'OMS. Les échantillons de sédiments contenaient 212 fois plus de plomb que ce qui est considéré comme un déchet toxique en Hollande »

Fabrice Flipo, L'infrastructure numérique en question in Entropia N°3, Lyon, 2007, page 41




« La chine et, bien sur, l'Afrique. Le programme des Nations Unies pour l'environnement signale l'empoisonnement aux métaux lourds des populations vivant près des décharges, comme celle de Dandora, à Nairobi(Kenya). 90% des enfants voisins sont contaminés par le plomb, le mercure et les dioxines issus des déchets électroniques. Aux âmes charitables qui croient se débarrasser éthiquement de leur portable, le PNUE rappelle qu'un quart des appareils envoyés aux petits africains, inutilisables, finissent dans ces décharges de la mort. « entre 20 et 50 millions de tonnes de déchets électroniques sont produits chaque année, dont la plupart prennent le chemin du continent africain comme dons charitables » »

Pièces et Main d'oeuvre, Le téléphone portable, gadget de destruction massive, Montreuil, 2008, page 19




---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rzrz, 2011-2019 / email : reset (at) rzrz.org / IRC : #rzrz@irc.freenode.net (webchat)