rzrz
accueil / OUDÉPO / articles / documentation / bibliotheque / citations / liens / off
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Brunner, Convention de Bâle, Convivialité, DEEE, Orwell, Reagan, Tchatcher, Turing, accélération, biotechnologies, boycott, capitalisme, chronopolitique, communauté, crime, croissance, cuistre, cybernétique, design, dispositif, diététique de la déconnexion, doudou, dromosphère, dystopie, décroissance, désobéissance civile, esclavage, fablab, fichage, géolocalisation, hétéronomie, inadaptation, industrie, insoutenable, institution, liquidité, luddisme, mathématiques, militaire, mobile, mode de production, mode de vie, modernité, nanotechnologies, nomade, nucléaire, néolibéralisme, objet transitionnel, obsolescence, ordinateur, outil, piqueteros, politique, politique de pression, pollution, post-modernité, profanation, propriété intellectuelle, ringard, révolution industrielle, sit-in, société du contrôle, société du spectacle, surveillance, technique, technologie, technoscience, travail, téléphone portable, télétravail, uranium, usure, von Neumann, économie, énergie, éolien


« selon l'EPA, 4.6 millions de tonnes de DEEE ont été enfouis, avec de nombreux risques de fuites et de vaporisation du mercure dans le long terme. Le tonnage est très nettement inférieur au tonnage sorti du marché. Comment expliquer la différence ? c'est le commerce international qui en fournit la raison : 50 à 80 % des déchets des États Unis sont exportés vers des destinations telles que la Chine. Cela concorde avec les enquêtes locales : selon Toxic Link, 70 % des DEEE mis en décharge à New Delhi provenaient d'exportations de pays industrialisés. »

Fabrice Flipo, L'infrastructure numérique en question in Entropia N°3, Lyon, 2007, page ??




« Que contiennent les produits électriques et électroniques ? En moyennent 500 millions de PC contiennent 2872000 tonnes de plastiques, 718000 tonnes de plomb, 1363 tonnes de cadmium, 863 tonnes de chrome, 287 tonnes de mercure. »

Fabrice Flipo, L'infrastructure numérique en question in Entropia N°3, Lyon, 2007, page ??




« Les TIC consomment aussi des ressources pour leur fabrication. L'industrie électronique est parfois considérée par certaines sources comme l'une des plus polluantes du monde. Bien sur, le qualificatif est discutable. Il vient du fait que l'industrie des semi-conducteurs, les fameuses "nanotechnologies", utilise beaucoup d'eau très pure et de nombreux produits toxiques très difficiles à éliminer. De plus, l'analyse du cycle de vie des produits révèle des chiffres surprenants. Produire un PC de 24 kg exige 240kg de carburants fossiles, 22 kg de produits chimiques et 1500 litres d'eau, soit en proportion plus que pour la production d'une voiture. »

Fabrice Flipo, L'infrastructure numérique en question in Entropia N°3, Lyon, 2007, page 71




« Les conditions de recyclage peuvent être dramatiques : un échantillon d'eau de la rivière Lianjiang, proche d'un village de recyclage chinois a révélé des taux de plombs 2400 fois plus élevés que les standards préconisés par l'OMS. Les échantillons de sédiments contenaient 212 fois plus de plomb que ce qui est considéré comme un déchet toxique en Hollande »

Fabrice Flipo, L'infrastructure numérique en question in Entropia N°3, Lyon, 2007, page 41




« La chine et, bien sur, l'Afrique. Le programme des Nations Unies pour l'environnement signale l'empoisonnement aux métaux lourds des populations vivant près des décharges, comme celle de Dandora, à Nairobi(Kenya). 90% des enfants voisins sont contaminés par le plomb, le mercure et les dioxines issus des déchets électroniques. Aux âmes charitables qui croient se débarrasser éthiquement de leur portable, le PNUE rappelle qu'un quart des appareils envoyés aux petits africains, inutilisables, finissent dans ces décharges de la mort. « entre 20 et 50 millions de tonnes de déchets électroniques sont produits chaque année, dont la plupart prennent le chemin du continent africain comme dons charitables » »

Pièces et Main d'oeuvre, Le téléphone portable, gadget de destruction massive, Montreuil, 2008, page 19




---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rzrz, 2011-2019 / email : reset (at) rzrz.org / IRC : #rzrz@irc.freenode.net (webchat)