rzrz
accueil / OUDÉPO / articles / documentation / bibliotheque / citations / liens / off
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Brunner, Convention de Bâle, Convivialité, DEEE, Orwell, Reagan, Tchatcher, Turing, accélération, biotechnologies, boycott, capitalisme, chronopolitique, communauté, crime, croissance, cuistre, cybernétique, design, dispositif, diététique de la déconnexion, doudou, dromosphère, dystopie, décroissance, désobéissance civile, esclavage, fablab, fichage, géolocalisation, hétéronomie, inadaptation, industrie, insoutenable, institution, liquidité, luddisme, mathématiques, militaire, mobile, mode de production, mode de vie, modernité, nanotechnologies, nomade, nucléaire, néolibéralisme, objet transitionnel, obsolescence, ordinateur, outil, piqueteros, politique, politique de pression, pollution, post-modernité, profanation, propriété intellectuelle, ringard, révolution industrielle, sit-in, société du contrôle, société du spectacle, surveillance, technique, technologie, technoscience, travail, téléphone portable, télétravail, uranium, usure, von Neumann, économie, énergie, éolien


« La dimension et la structure actuelles des outils dominants font éclater la vie quotidienne de la plupart des gens en deux expériences totalement séparées, qui ne communiquent que par l'anonymat du marché(libre ou planifié, peu importe) : celle du travail salarié, ou l'on ne produit jamais pour ses besoins propres, et celle de la « consommation », ou les produits ou « services » dont on use ne sont jamais le résultat de sa propre activité. Sous les deux aspects il y a absence d'autonomie : d'un côté, on est intégré comme individu interchangeable dans un vaste organisme au fonctionnement programmé ; de l'autre, on en est réduit à voir ses besoins définis par les professionnels auxquels les outils donnent un monopole de fait. Concrètement, dans les sociétés industrialisées, chacun est tour à tour intégré et soumis à l'hétéronomie, selon qu'il travaille ou consomme. L'ouvrier ou le cadre de chez Renault sont intégrés huit heures par jour, mais dépendants, pour se nourrir, apprendre ou se soigner, d'autres organisations puissantes qui leur dictent la manière de s'y prendre. Et à leur tour l'O.S de la conserverie, le fonctionnaire de l'Éducation nationale et l’infirmière, intégrés dans leurs organismes respectifs, dépendent de Renault et consorts qui leur imposent l'automobile comme seule solution possible pour se mouvoir. Travail abstrait et besoins régis de l'extérieur vont de pair. Intégration et hétéronomie sont les deux faces de Janus d'un mode de production marqué par la puissance. »

Ingmar Granstedt, L'impasse industrielle, Paris, 1980, page 20




---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Rzrz, 2011-2019 / email : reset (at) rzrz.org / IRC : #rzrz@irc.freenode.net (webchat)